"On dit que le temps change les choses ..."

....

Et voilà peut être l'aboutissement de 5 mois de galère avec N°1.

 

Cela fait effectivement des mois que nous ne reconnaissons plus notre aîné. Insolent, violent, intolérant ...etc ... nous avons essayé à maintes reprises d'en parler avec lui, mais non, rien à faire, tout va bien .... (c'est nous les relous)

Bref....

 

Nous en étions arrivé avec lui au triste contat qu'il ferait sa 6ème en pension car la situation n'évoluant pas et la famille en prenant un sacré coup, pour lui comme pour nous et ses frères, une séparation semblait s'imposer. Je lui avais donc trouvé un collège avec une filière européenne d'Anglais (sa matière préférée qu'il a la chance d'avoir démarré en grande section de maternelle).

 

Puis l'autre jour : un mot de la dirlotte dans son cahier. Mot tapé à l'ordi ce qui a déjà d'emblée le don de m'agacer cela fait genre "je n'assume qu'à moitié mes responsabilités et mes dires" (je trouve)

bref ....

N°1 a déchiré le sweat d'un autre enfant en l'attrapant sur la cour suite à une dispute.

 

Je sermonne donc mon fils, déjà parce qu'il ne m'en avait pas parlé et deuxièment pour savoir ce qui avait bien pu lui passer par la tête.

Et là il me dit que le môme en question était venu le pousser à plusieurs reprises alors qu'il jouait peinard sur la cour et que donc il en a eu marre, s'est levé et l'a attrappé par le sweat.

 

A la demande de la dirlotte mon époux appelle la mère qui le prend de haut (mauvaise pioche) en lui disant qu'elle avait appelé d'autres parents de l'école (!!) pour appuyer ses dires.

Mon mari lui rapporte la version de N°1 qui pour elle n'est qu'un sale menteur, son fils étant irréprochable. Elle veut que le pull soit payé pour marquer le coup!

Pardon ? qu'il soit payé aucun souci c'est normal, mais pour marquer le coup avec un enfant de 10.5 ans elle lui demande du fric au lieu de le prendre entre 4 yeux ? MDR

 

Bref .... l'enfant en question est celui là même qui ne supportant pas que N°1 lui ai piqué sa place de 1er de la classe et sa place de 1er au judo (rappelez vous mon blog précédent), n'avait pas hésité à le pincer jusqu'au sang lors d'un interclub pour remporter son combat (sa mère pavanant dans les vestiaires) : jugez par vous même l'irréprochabilité du gars ....

 

N°1 maintien sa version, puis éclate entre colère et sanglots et là ......pendant 1h nous raconte ce qu'il subit depuis le début de l'année : harcèlement, moqueries incessantes, il a beau prendre le large et se faire tant bien que mal de nouveaux copains, les autres (dont le môme) reviennent toujours à la charge !

 

J'alerte donc la directrice en lui disant que suite à son mot, nous avions appelé la mère, que N°1 assumerai comme TOUJOURS ses fautes et que nous payerions le sweat, mais que  néanmoins j'attirais son attention sur les comportements déviants de l'autre enfant et souhaitais qu'elle en parle à ses parents.

Sachant pertinemment que la mère occupant un poste important au conseil d'école c'était sans doute perdu d'avance, mais je ne m'attendais tout de même pas à une réponse comme celle que j'ai eu, je cite (un extrait) ::

"G...fait souvent preuve de maladresse verbale envers certains camarades D'OU (vous ne rêvez pas c'est de sa faute) des réactions désagréables de leur part ........je souhaite maintenir un climat serein .... (en gros merci de ne pas foutre votre merde) "

 

Bonjour l'impartialité ; alors certes c'est mon môme mais même si ça ne l'était pas je comprendrai qu'on traite de connards ceux qui nous font vivre un calvaire depuis des mois.

 

J'ai donc gentillement répondu à cette dame que vu que son opinion semblait faite et son impartialité démontrée j'attendais dans des délais rapides le nom et le N° de l'inspecteur d'académie qui je l'espérais saurai se montrer plus objectif.

 

Lui rappelant au passage que des propos comme "ta mère c'est qu'une pute qui S..E ton père sous la douche" ne sortais pas de la bouche de mon fils mais bien de celles des chérubins à leur môman.....

 

N°1 n'ira donc pas en pension mais dans le privé au collège l'an prochain ; il y retrouvera ses potes du village et c'est tant mieux !

Nous envisageons même de le remettre immédiatement chez les curés pour finir son année scolaire.

C'est en réflexion...

 

En tous les cas depuis 2 jours, changement de comportement, N°1 est plus ouvert, plus souriant, plus aimable aussi ; je pense que nous avons enfin soulevé le fond du problème, reste à l'aider à se reconstruire.



18/01/2012
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres