\"On dit que le temps change les choses ...\"

\

On les adule, on les déteste ....

Une chose est sûre .....

Ils ne laissent pas grand monde indifférent

 

ANONYMOUS

 

La cyberguerre est-elle déclarée ?

C'est ce que disent les Anonymous, qui réagissent très énergiquement à la fermeture du site Megaupload d'hier.

 

 Megaupload était un site d'hébergement de fichiers.

Tout internaute pouvait y déposer un fichier, et tout internaute pouvait ensuite y télécharger le fichier.

Il a été reproché à Megaupload de violer les droits d'auteurs, puisque les fichiers déposés sur le site, étaient souvent, par exemple, des DVD qui n'étaient pas encore sortis dans le commerce. Megaupload tirait ses revenus de la publicité et d'abonnement qui offraient des téléchargements plus rapides à ceux qui y souscrivaient. Megaupload a réalisé l'année dernières 150 millions de dollars de chiffres d'affaires, et les ayant droits lui reprochent de leur avoir fait perdre 500 millions de dollars.

 

Le FBI a lancé hier une action d'envergure et mondiale, contre Megaupload et contre ses responsables, avec des arrestations jusqu'à Hong Kong et en Nouvelle Zélande, ainsi que des procédures d'extradition en cours. Les serveurs de Megaupload localisés aux Etats-Unis ont été saisis, ainsi qu'une quantité de biens, pour une valeur de 50 millions de dollars. 14 Mercedes, une Lamborghini,

 une Maserati, une Rolls-Royce...

On ne peut pas dire que les gars étaient rangés des voitures :-)

 

 

Entre maintenant en scène les Anonymous, un groupe de hackers habiles, environ 5000, pour autant que l'on puisse le savoir, puisque les gars sont par définition anonymes :-) Violemment opposés à la fermeture de Megaupload, ils ont lancé des attaques DDoS sur le site du FBI et d'autres organisations gouvernementales, réussissant ainsi à les faire tomber pendant un moment.

 

Une attaque en DDoS ou Distributued Denial of Service Attack, ou attaque distribuée en déni de service, consiste à envoyer simultanément de très grandes quantités de requêtes depuis des milliers d'ordinateurs : le serveur sature, et finalement n'arrive plus à répondre et se trouve en situation de déni de service : plus personne ne peut accéder au site tant que dure cette situation.

 

Entre en scène Nicolas Sarkozy, qui s'est félicité de l'arrêt de Megaupload. Alors les Anonymous  ont attaqué le site de l'Elysée.

 

 C'était à prévoir. Un gamin de 5 ans vous l'aurait dit. Mais les responsables des services informatique de l'Elysée ne l'ont apparemment pas prévu.

 

Les Anonymous ont commencé par faire tomber le site de l'Elysée, par un déni de service semble-t-il. Puis quand le site est revenu en ligne, il était hacké, ce qui est beaucoup plus grave, car c'est la preuve d'une vulnérabilté".

Dans la barre d'URL de leur navigateur, les visiteurs pouvaient admirer des gentillesses comme :  Anonymous, We Are Legion, Megaupload,  Sarko le peuple aura ta peau, etc.



25/01/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres