\"On dit que le temps change les choses ...\"

\

2eme jour sur Ouessant

ou en étions nous ?

Cela fait un sacré moment mais je commence à culpabiliser

de ne plus donner signe de vie.

 

Déjà sachez que je découvre (moi la réfractaire à la modernisation)

 la joie du téléphone portable qui a internet ce qui me permet tout simplement de visiter vos blogs quand je suis de surveillance

de sieste ; sinon je n'aurai pas le temps !

Alors OUI je dis "vive les nouvelles technologies"

 

 

 

Le 2eme jour réveil des troupes à 8h sous un soleil pas possible.

Ptit déj à l'hôtel : croissant, pain au chocolat, baguettes aux céréales mais aussi : fraises, groseilles, kiwis, pommes, fromages et yahourt.

Bien rassasiés nous avons décidé de louer des vélos

 pour que n°1 n'ait pas à torturer ses talons.

Quelle bonne idée car nous avons pu clore notre tour de l'ile !

 

 

Partis de Lampaul à 9h, nous fimes route le sud ouest de l'ile

 à PORZ DOUN d'où nous avons eu une vue sublime

sur le phare de la jument, mais où nous avons également

 été scotchés par les paysages !

Quelques petites frayeurs à vélo mais quel spectacle !!

 

 

Petite halte au Port de Coret...

 

 

 

Arrivée à la pointe

 

 

 

Comme je vous le disais une vue imprenable, notamment sur

 

LE PHARE DE LA JUMENT

 

La construction de ce phare a débuté en 1904

et pour la petite histoire c'est suite à une mésaventure (1978) 

qui a faillit faire de lui un naufragé que CHARLES EUGENE POTRON (un gars pété de tunes) s'est engagé à léguer 400 00F-or

afin que soit érigé un nouveau phare.

cependant il posa ses conditions : le chantier devait être achevé

 en 7 ans maximum.

Le défi fut relevé mais à quel prix : des risques hallucinants

 furent pris pour la construction de ce site et d'ailleurs

même si il fut achevé dans les temps sa consolidation

dura jusqu'en 1940.

 

La jument ne fait pas partie des paradis mais bien des enfers

(je vous laisse le soin de vous documenter

sur ces 2 catégories de phares).

 

Ce phare est haut de 47m et a une portée de 19 mille

 avec un rythme de feu de 3 éclats rouges toutes les 15 secondes,

 le tout associé à une sirène de brume.

Comme les autres, il est aujourd'hui contrôlé depuis de Créac'h

 

Nous sommes ensuite remontés

 le long des sentiers direstion Penn ar roc'h

 

 

Pause repas à Porz Gwenn ... un soleil qui nous réchauffait

et une vue magnifique sur les pêcheurs

 qui remontaient les casiers

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons fait tant de haltes magnifiques que je ne peux toutes

les relater (non non n'insistez pas je n'ai pas le temps...)

J'espère que les photos seront parlantes.

 

La dernière petite histoire

 

PHARE DE KEREON

 

construit en 1907, haut de 41m avec une portée de 17 milles

il a un rythme de feu d'1 éclat long pour un éclat court

toutes les 24 secondes.

 

Je vous ai déjà parlé dans le premier article

du passage du Fromveur (la grande frayeur en français)

 si mouvementé à l'aller ; hé bien Kereon est au milieu

de ces courants violents.

Encore une construction réalisée dans des conditions extrêmes,

ceci grace à un don des descendants de

Charles Marie Le Dall de Kéréon (enseigne de vaisseau de la royale condamné à mort à l'âge de 19 ans en 1794).

Surnommé le palace en raison de son parquet en marquetterie

et de ses lambris en chêne, Kéréon fut le dernier

phare monument érigé en mer.

Ci dessous des photos de professionnels

 

 

  

 

Nous voici au terme de cette aventure (ça s'est sans compter le fait d'avoir été coincés sur le parking au Conquet pendant près d'une heure, d'avoir dû appeler les flics à la rescousse car le gérant était injoignables et d'avoir failli recommencer à fumer

 tellement ça m'énervait !!)

 

 

 

 

Je ne saurai trop vous conseiller de dévorer les ouvrages

sur les phares et les hommes qui les gardaient.

Lisez en sous toutes leurs formes que ces ouvrages soient romancés, autobiographiques ou techniques ils n'en restent pas moins passionnants.

 

Dans le genre :

Le gardien du feu d' Anatole le Braz qui se passe à la vieille...je vous le recommande +++

Feux de mer de Louis Le Cuff

Les phares maudits de Henri Dumoulin

et bien d'autres encore ...

 

 

 



29/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres